MIBA| Société Minière de Bakwanga
Liens utiles
| Ministère des Mines | |||||||||||||||SAESSCAM |||||||||||||||CEEC |||||||||||||||CTCPM |||||||||||||||
  Messagerie |
 

L’heure de la redynamisation, après l’Assemblée Générale et le Conseil d’Administration du 27 au 28 août 2014.

La Fondation MIBA, FOMI  en sigle, est une ASBL créée pour  s’occuper du rayonnement de la MIBA,  relativement aux charges non inhérentes à son objet social qui alésaient son fonctionnement. En effet,  depuis la mise en service de cette fondation, plusieurs réalisations socioéconomiques ont été inscrites à son actif. Citons entre autres les forages des puits d’eau potable pour la population des villages avoisinant le polygone minier dans la Ville de Mbujimayi, le forage des puits à Nkamba dans le Bas-Congo, à Ankoro dans le Katanga ainsi que la construction du marché de Matete à Kinshasa. La FOMI a construit et ou réhabilité des ponts dans le cadre du désenclavement des entités territoriales et de la décongestion des voies de communication; sans oublier, l’érection des immeubles d’intérêt publics dont les écoles et les résidences au moyen des matériaux de proximité.
Durant toutes les années des vaches maigres qu’a connues son sponsor, la Fondation  MIBA a maintenu allumée sa flamme, au point que 16 ans après sa fondation,  les autorités actuelles de la MIBA continuent de croire dans la FOMI.  Interrogé, à l’issue de la dernière Assemblée Générale, Monsieur Hubert KAZADI MABIKA, Administrateur Délégué de la MIBA et Président du Conseil d’Administration de la Fondation MIBA a indiqué que la FOMI sera dans le bateau de la MIBA pour bénéficier d’un financement adéquat avec le démarrage de la relance effective des activités de la MIBA annoncé pour incessamment. C’est pourquoi la révision des statuts de la FOMI, rendus obsolètes par le départ des anciens membres du Conseil d’Administration, a trouvé un écho favorable lors de dernières réunions statutaires du 27 et 30 août 2014. A cet effet, il sied de relever qu’une minute de silence a été observée en mémoire de feux Marthe NGALULA WAFUANA et Félix KANYAMA WA KANANA MISHINDU, anciens Administrateurs décédés. Réviser les statuts de la FOMI, a révélé le PCA Hubert KAZADI, parce que de par sa nature juridique et ses objectifs, la FOMI est plus éligible aux financements sociaux que la MIBA elle-même. Et la redynamisation de cette ASBL lui permettra de jouer, aux côtés de la MIBA le rôle qui est  le sien. Aussi, les Administrateurs ont-ils été sensibilisés pour faire jouer leurs carnets d’adresse, afin de maximiser les chances de refinancement  de la Fondation MIBA.
Aujourd’hui, la Fondation MIBA comprend trois organes statutaires, à savoir :  l’Assemblée Générale, le Conseil d’Administration et le Comité de Gestion. Sont membres du Conseil d’Administration : Hubert KAZADI MABIKA, PCA; Célestin  BULABULA, 1er Vice-Président ; Mgr Tharcisse TSHIBANGU, 2ème Vice-Président (empêché); Raphaël MFUAMBA TCHOBOBO, ADG.  Mgr Dieudonné MBAYA (empêché), Madame Octavie MULAYA et  Monsieur Adalbert OTSHUMA PITA sont  tous Administrateurs. l’ADG, Raphaël MFUAMBA TCHOBOBO, gère au quotidien la FOMI et chapeaute le Comité de Gestion composé de trois Directions, à savoir : Direction en charge du Développement, Direction Administrative et Financière ainsi que la Direction des projets animées respectivement par Robert TSHIULA; Jean Marie MUYA. La troisième direction est vacante.

Comme activité menée par les Administrateurs, signalons qu’après la signature des statuts révisés, les membres du Conseil d’Administration de la MIBA ont visité quelques ouvrages de la FOMI, notamment le forage d’eau potable à l’hôpital Dipumba et un point de distribution d’eau à la cité.
Jean Flory KAZADI Bakepa, Chef Service Presse MIBA et Chef Protocole, ai.
 
Revenir à la page Actualités.
 
                                 
Suivez-nous
MIBA-You tube
MIBA | Face Book

Copyright © MIBA 2018. Visiteur n° Réalisé par MIBA