MIBA| Société Minière de Bakwanga
Liens utiles
| Ministère des Mines | |||||||||||||||SAESSCAM |||||||||||||||CEEC |||||||||||||||CTCPM |||||||||||||||
  Messagerie |
 

Janvier-mars 2013, MIBA entre déboires et espoir!

D’aucuns croient que les difficultés que  traverse la MIBA ont attiédi l’intérêt extérieur à son endroit, notamment celui  des institutions et organismes nationaux ou internationaux. Pourtant, en examinant le premier trimestre de l’année 2013, on doit bien constater que la MIBA a été l’objet d’un intérêt particulier, en dépit de ses carences de tous ordres.
Nul n’ignore que plusieurs techniciens de valeur  qui avaient fait le renom de leurs services ont quitté la Société pour chercher fortune ailleurs. Ce trimestre a été dominé par la crainte d’assister à l’effondrement du taux d’activité maintenu en 2012. Curieusement, au cours de cette même période, notre Entreprise a été l’objet d’un regain d’attention indéniable.
Au plan interne, l’entreprise a connu une grande effervescence au mois de janvier, en rapport avec la mise en vente du diamant de 114,63 carats, mais aussi des péripéties de la rupture du contrat Hydroforce-MIBA et de la création d’ENERKA. La première a défrayé la chronique et nourri le personnel d’espoir quant aux solutions éventuelles à ses problèmes spécifiques. La deuxième a suscité discussions voire tensions entre les nombreux pour et les quelques contre.
Par ailleurs, les résultats de la production du mois de février 2013 se sont avérés très bas, autour de15 000 carats, suite au manque de bennes indispensables pour l’alimentation des unités de traitement. Si bien que le fonctionnement de la MIBA s’est vu privé des moyens de sa politique, tandis que certains membres du personnel ont vu leurs salaires baisser  par rapport aux mois antérieurs.
Dans le souci de pallier à cette carence et de remonter  la pente, nous avons recouru à la location de camions bennes appartenant aux tiers. Que nous réserve le mois de mars en cours ?
Dans le domaine de la production, le hasard a très peu de place et les résultats sont fonction de la conjugaison de facteurs connus dont la machine, le capital et l’homme. L’amélioration de la production passe ainsi par la disponibilité des outils de production et d’un personnel dont le courage et la conscience professionnelle en ces temps difficiles peuvent déterminer de quoi l’avenir de la MIBA pourrait être fait. 
Pour galvaniser l’engagement de tous au travail et épargner la Miba d’un naufrage annoncé, une campagne de sensibilisation du personnel est en cours. Du côté des partenaires sociaux, les contacts avec l’employeur se réchauffent et dénotent, dans le chef de la Délégation Syndicale MIBA, de la prise de conscience du danger d’écroulement qui menace notre édifice commun. Nous pouvons par ailleurs nous réjouir de l’accroissement du nombre des comptoirs et bureaux d’achat de diamant qui participent à la vente aux enchères organisée hebdomadairement...

Lire plus...
Revenir à la page Actualités.
 
                                 
Suivez-nous
MIBA-You tube
MIBA | Face Book

Copyright © MIBA 2018. Visiteur n° Réalisé par MIBA