MIBA| Société Minière de Bakwanga
Liens utiles
| Ministère des Mines | |||||||||||||||SAESSCAM |||||||||||||||CEEC |||||||||||||||CTCPM |||||||||||||||
  Messagerie |
 
Actualités » Production

M.Jeffrey Ovian

Explique le niveau de forage atteint et les difficultés à surmonter pour parachever
les opérations.

L’un de onze massifs kimberlitiques alignés sur une ligne bissectrice virtuelle  au confluent des rivières Mbujimayi et Kanshi, le Massif 1 est actuellement le champ des opérations de la certification des réserves minières de la MIBA exécutées depuis le second semestre de l’année 2011 par la Société sud africaine SRK.

Découvert en 1946, le Massif 1 est devenu le point de mire de la relance de notre Société, à la faveur de  ce qu’il contient comme réserves en diamant. Il s’étend sur + 800 mètres de longueur (axe nord-sud) sur + 400 mètres de largeur (axe est-ouest) et a autrefois fait l’objet des recherches géologiques qui ont établi l’existence de 50.millions des carats de diamant dans la kimberlite et 10 millions dans le détritique. Cet important gisement kimberlitique, connu à ce jour, est constitué de la lithique, de la xéno kimberlite et de la kimberlite verte. Ces données sont des balises fiables qui ont motivé la focalisation des recherches actuelles sur ce massif. Loin de dire que le reste des massifs ne renfermerait pas des réserves significatives, le choix de ce massif comme base de travail  répond au souci de capitaliser une avancée acquise, d’agir à point nommé eu égard aux enjeux des opérations. Toutefois, tout porte à croire que les résultats du Massif 1 offriraient  une image proportionnelle du contenu des autres massifs, étant donné qu’ils partagent les mêmes structures et origines géologiques.      

 

Revenir à la page Actualités.
 
 
 
                                 
Suivez-nous
MIBA-You tube
MIBA | Face Book

Copyright © MIBA 2018. Visiteur n° Réalisé par MIBA